Page 3 sur 3

MessagePosté: 27 Aoû 2005, 18:04
par Crazy
Marinella (Tino Rossi ?)

1. Marinella,
Quand j' t'ai vue pour la premièr' fois
Tu te branlais sur ton balcon
Et ça sentait fort le poisson
Marinella,
Ce jour-là je t'aimais déjà,
J'ai déchargé comme un cochon
Et salopé mon pantalon

Quand je t'ai déshabillée
Souviens-toi comm' tu mouillais
Ton clitoris enflammé
Brillait dans l'obscurité
Et ton vagin ruisselait
Et on a enfin baisé
Oh! volupté

1. Marinella
Prends-moi la bite (pour pisser tout seul) avec les doigts
Caresse mon bijou d'amour
Je jure de t'aimer toujours
Marinella,
Que tu es gentille avec moi,
Et quand tu me suces le dard
J'ai les orteils en nénuphar

Et lorsque je suis entré
Au fond de ton bassinet
J'avais le vit en chou-fleur
Et je brâmais de bonheur
J'ai rencontré les morpions
Qui dansaient le rigodon
Au fond du con.

2. Marinella
C'est si bon la première fois;
A un nous avons recréé
Tout l'amour de l'humanité
Marinella
Tu étais vierge souviens-toi
"Tu étais mon premier amant"
Me confi-as-tu tendrement

Et blotti entre tes cuisses
J'ai attrapé la chaud'-pisse
En pédalant du pénis
J'ai chopé la syphilis
En foutant au fond du con
J'ai encaissé des bubons
C'était pas (de bras, pas de chocokine) bon.

1. Marinella
Comment as-tu pu me fair' ça
Quand j'ai écarté tes guibolles
Ca sentait plutôt le formol
Marinella
Je ne band' plus à caus' de toi
Je vois ma quéquette pleurer
Et j'en suis tout désespéré

J'ai été jusqu'au binoche
Où j'ai contemplé ma floche
En chantant la tyrolienne
Au fond de la vespasienne
Frappé de blennorragie
Je regardais mon pauvr' vit
Tout rabougri.

5. Marinella
J'aurais dû écouter papa
Qui me disait "Fils, méfie-toi
Des pucell's que tu n'connais pas (de bras, pas de chocokine)"
Marinella
Je crois que je r'commenc'rai pas (de bras, pas de chocokine)
J'aurais mieux fait de me branler
Plutôt que de te déflorer.

Ouais, c'est dégueu... Je sais...
:shock:

MessagePosté: 27 Aoû 2005, 18:07
par Crazy
Bah, ils sont nuls...

Malbrough

Malbrough s'en va-t-en guerre
Sac au dos, bitte au popotin pour s'assoir dessus, ventre à terre
Malbrough s'en va-t-en guerre
Ne sait quand baisera
Sa jolie femme qui reste là
Avec son pauvre chat
...

Voir la suite (molle) sur http://homepages.ulb.ac.be/~xhubaut/cho ... d.htm#MALB

:lol: